Histoire

Index de l'article

1995-2005, retour au premier plan :

En dépit de la qualité de joueurs qui ont évolué à l’USMA, le titre du championnat a tourné le dos au club pendant plus de trois décennies bien que l’équipe ait réussie à réaliser un record de finales jouées en Coupe d’Algérie. L’USM Alger a participé à sept finales sans toutefois avoir arrachée une coupe, 1969, 1970, 1971, 1972, 1973, 1978, 1980. Or,   Dame Coupe a souri au club pour la première fois en 1981, et la seconde en 1988. Ces décennies de vaches maigres ont été caractérisées par des hauts et des bas, car les années passaient et le club chutait à maintes reprises en divisions inférieures.  

En 1995, l’USMA, sous la présidence de Saïd Alik, fraîchement élu à la tête du club par l’assemblée générale, a commencé à revenir de loin. C’est là où l’âge d’or pour l’équipe phare de Soustara a commencé, car le club a réussi, en cette année 1995, de retrouver l’élite, au grand bonheur de tous les amoureux du club qui ont vu leur équipe favorite renouer avec les consécrations, les titres et les trophées. C’est le début d’une véritable épopée qui allait se poursuivre jusqu’en 2005. 

La saison suivante et après avoir gagné le pari de l’accession, l’entraîneur Younès Ifticen quitte le navire. Nour Benzekri arrive et drive l’USMA pendant la première moitié de la saison 1995-1996, avant de la partir. Mustaha Aksouh prend le relais ; il réussira à mener le club vers son deuxième titre de champion. A l’issue de la saison, l’USMA termine avec un total de 60 points. 

De 1996 à 2001, les Usmistes ne réussirent pas trop en championnat. Une période de disette venait de s’imposer, en laissant le club se contenter du titre honorifique de vice-champion en 1998 et 2001. Or, les donnes sont différentes en Coupe d’Algérie, car le club a enrichi son palmarès avec trois autres Coupes d’Algérie, en  1997 contre le CA Batna (1-0), en 1999 contre la JS Kabylie (2-0) et la troisième, en 2001, face au CRB Mécheria (1-0). 

En 2002, avec la composition d’une équipe qui raflait tout sur son passage, la réussite avec le titre du championnat revient. Les Rouge et Noir réussirent cette saison-là à remporter le 3e titre de championnat de division 1 dans l’histoire du club. Une première place avec 57 points, soit 5 unités d’avance sur la JSK. En 2002-2003, l’équipe passe à la vitesse supérieure et récolte un précieux butin, il s’agit du premier doublé de son histoire (coupe-championnat), sous la houlette de l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi. 

Après le doublé de 2003, la septième et la dernière Coupe d’Algérie a été remportée en 2004 contre la JSK où le club avait gagné par des tirs au but. Et puisque toute chose a une fin, l’année 2005 était, pour les Usmistes, la fin d’une époque qui a longtemps fait rêver tous les amoureux du club. Le cinquième titre de champion est remporté sous la houlette de Mustapha Aksouh. Lors de cette saison, les Rouge et Noir ont survolé la compétition, terminant avec une avance considérable de 13 points sur le poursuivant, la JS Kabylie. 

A l’échelle continentale, les coéquipiers du capitaine Billel Dziri sont arrivés à deux reprises aux demi-finales de la prestigieuse Ligue des champions d’Afrique à cette époque, en 1997 et 2003 plus exactement.

Page Facebook

footer2